Comment réussir ses sorties en Zélande?

Balader votre souris sur l’image…
Ce dessin est extrait de DiveNice. NET
Avant-propos
Pour réussir ses sorties en Zélande il est impératif d'effectuer une planification et une préparation minutieuse. Cette planification sans être, tout à fait, l'art de manier "l'eau et le feu" y ressemble un peu tant les paramètres sont nombreux et pas toujours faciles à évaluer. Il faut non seulement tenir compte dans l'organisation des paramètres physiques tels que la marée, le courant, la direction et la force du vent, la pluviométrie, la facilité d'accès, la facilité de mise à l'eau, la longueur et les difficultés de la marche d'approche mais aussi et surtout si on constitue un groupe important: la taille et la qualité du parking, les possibilités de restauration, les possibilités de gonflage et éventuellement un "coin pipi" (les dames sont de plus en plus nombreuses à pratiquer notre sport ). De même il est fort judicieux, si le nombre d'accompagnants est important de choisir des sites ont ils peuvent passer un moment agréable (réserve naturelle, point de vue remarquable…).

Les marées et les courants de marée.
La plupart des sites de plongée en Zélande sont soumis au flux et reflux des marées, seul les sites de plongée situés sur le Veerse meer et le Grevelingen meer n'y sont plus soumis. Les carnets des marées sont en général distribués gratuitement dans les centres de plongée. Ces carnets sont calculés pour un port de référence, le plus souvent Wemeldinge, parfois Zierikzee ou Vlissingen. Ils donnent en fonction de la date les heures d'étales de niveau et non pas le moment du courant nul. L'écart entre le moment de l'étale de niveau et le courant nul peut être de 50 minutes sur certains sites. Ces carnets indiquent aussi la hauteur d'eau (en + ou en -)au moment de l'étale par rapport au niveau de référence NAP; notez que ce NAP celui-ci ne représente pas le zéro des cartes.

Quelle marée choisir?

Généralement il vaut mieux plonger à marée basse, la visibilité est généralement meilleure et les "étales" plus longues. Sur certains spots (Schelphoek, Kats, Katshoek, Wissenkerke, Goes, Westbout, Burghsluis, Stalleke, Kulkenol, Gorishoek…) les conditions de courant et de mise à l'eau permettent uniquement la plongée à marée basse. Sur d'autre sites ( Plompetoren, Zeelandbrug, "le jardin de Caroline", Strijenham, Vuilnisbelt…) les conditions de mise à l'eau sont tellement difficiles à marée basse qu'il vaut mieux plonger à marée haute.

Il n’y a pas marée dans la Veerse meer et dans les Grevelingen, il peut cependant y avoir un faible courant de surface à cause du vent.
Ce dessin est extrait de DiveNice. NET

La carte vous indique les meilleures zones de plongée en fonction de la direction du vent.
Ce dessin est extrait de DiveNice. NET

Le vent

Plonger avec le vent dans le dos présente l'avantage de faciliter la mise à l'eau (absence de vagues) et d'avoir une meilleure visibilité dans les premiers mètres. Il convient cependant d'être prudent, de remonter à l'abri des digues : sinon le vent, s'il est important, pourra vous entraîner vers le large avec tous les risques que cela comporte. Un vent violent facilite l'hypothermie et la réglementation zélandaise interdit la plongée si le vent dépasse 5 Beaufort. Trois spots sont particulièrement bien abrités des effets du vent se sont : Oesterdam, Zoetersbout et Anna Jacoba Haven

La visibilité

La visibilité est très variable, de quelques centimètres en période de floraison planctonique elle peut atteindre 8 à 10 m à la fin de cette période, la moyenne se situant généralement autour de 3 à 5 m. Celle ci est très influencée par divers facteurs notamment: la direction et la force du vent, la pluviométrie, les courants, un nombre de plongeurs important sur le spot, chalutage, extraction des moules

La pluviométrie

La pluviométrie influence fortement la visibilité car les boues entraînées par les eaux de ruissellement peuvent fortement réduire la visibilité. Ce phénomène est particulièrement sensible à marée basse près des "Gemaal" qui sont des stations de pompage qui rejettent les eaux des polders (Tetjes, Dreischor, Flauwers…) ou près des embouchures de canaux ( Linda, Goes, Kurkenol, Stavenisse…). Les eaux de ruissellement peuvent aussi contenir des traces de phosphate (engrais) qui vont favoriser le développement du phytoplancton, ces phosphates ne sont pas toujours éliminés totalement malgré les précautions prises dans les stations d'épurations.

Le plancton

Le gros boum planctonique (Blooi) a lieu lors des premiers rayons du soleil de printemps, généralement au cours du mois de mai. Durant cette période de une à trois semaines la visibilité peut se réduire à quelques dizaines de centimètres. Généralement dans les Grevelingen et le Veerse meer la floraison planctonique est en retard de une à deux semaines par rapport à l'Oosterschelde et y est moins forte.

La température

La température de l'eau en Zélande oscille entre 1°C pour les mois d'hiver et 18°C pour les mois d'été, les meilleurs mois pour plonger sont de mi-mai à mi-octobre. Le réchauffement de l'Oosterschelde peut être spectaculaire, les bancs de sable sont de véritables accumulateurs de chaleur solaire, qui se chargent à marée basse et se déchargent à marée haute. Le thermocline dans les Grevelingen se situe aux alentours de -15m, la température sous cette couche ne dépasse guerre 2 à 6° C quelque que soit la saison, heureusement il n'y a pas de thermocline dans l'Oosterschelde.

Comment débuter et évoluer dans la découverte de la Zélande ?

Pour ses premières plongées en Zélande, l'idéal est de choisir des sites sans ou à faible courant, faciles d'accès, où il ne faut pas trop marcher et où il est possible de trouver une possibilité de se garer convenablement, les sites qui correspondent à ces conditions sont: Dolphintje, Scharendijke, Den Osse, Zuidlangeweg, Dreischor (parking aléatoire), Oesterdam, Zoetersbout (parking aléatoire). Puis avec un peu plus d'expérience: Wemeldinge, Strijenham, Vuilnisbelt, Stavenisse, Zuidbout, Zeelandbrug… Et enfin pour les "purs et durs" Schelphoek, Katshoek, Goes, Burghsluis, Gorishoek, Wissekerke…